mardi 24 octobre 2017

Demande d'informations sur le Golf


Un élu communautaire a interpellé le président de la Communauté d'Agglo de Longwy , en date du mardi 24 octobre 2017
 
 je le cite :

Monsieur le président, messieurs les vice-présidents chargés du golf, pourriez-vous  nous éclairer sur  3 points, lesquels reflètent l'existence d'une situation  pour le moins conflictuelle.

Que ce sujet "merdique" ( le dossier Golf de Longwy) gêne énormément depuis sa mise en route et ne soit pas du tout un combat d'arrière-garde, comme on voudrait nous le faire croire, je le savais déjà.

Monsieur le président, messieurs les vice-présidents chargés du golf :

"Je vous envoie ce message parce que j'ai eu connaissance de 2 mouvements au sein du personnel du golf qui m'interpellent et qui devraient nous interroger en tant qu'élus, même si la gestion du personnel relève de GAIA Concept.
J'aimerais donc que des réponses nous soient apportées dès que possible, puisque la direction de la CAL doit être au courant de ces affaires (ce serait grave qu'elle n'aie pas été avertie d'une manière ou d'une autre ! ).

1) Un moniteur (en équivalent temps plein), Charles VERDIER, est parti juste avant la rentrée de septembre, alors qu'il devait assurer un stage de golf d'une semaine pour un groupe d'enfants
Suite à ce faux-bond, le stage n'a pas pu avoir lieu et il a fallu rembourser les sommes qui avaient été versées par les parents (soit 170 €/enfant).
A mon sens, ce départ très subit pose problème et nous avons des questions à nous poser par rapport au turnover incessant du personnel.
En tout cas, cela ne donne pas une bonne image du golf, bien au contraire !

2
) Le chef de cuisine (en équivalent temps plein également), Hervé DELHINGER, a récemment été licencié après une mise à pied de 15 jours pour des raisons qui me paraissent quelque peu obscures
Embauché en janvier 2016, il me semblait pourtant qu'il donnait toute satisfaction, à tel point qu'il devait assurer le repas des 40 chasseurs de la fameuse battue dont nous n'avons toujours pas les résultats.
Je le sais pour être allé plusieurs fois manger au golf.
Et les personnes qui m'accompagnaient et moi-même avons toujours été contents du menu de midi. Et je l'ai fait savoir ! ; Les échos étaient également positifs venant de personnes extérieures que je connais..
La sanction me parait donc très lourde. Que cache-t-elle ?............
En tout cas, l'image donnée par le golf est encore une fois négative.


3)
Monsieur CARMINATI, président de l'association des golfeurs, et Christian ARIES, président de la CAL, se sont permis d'exercer des pressions sur l'agence locale du Républicain Lorrain afin que des articles critiques ou défavorables au golf ne soient plus publiés.
Je trouve cela honteux et intolérable par rapport à la liberté d'expression dont nous jouissons (en principe) dans ce pays.

Ces tentatives de censure sont disproportionnées et écornent sérieusement l'image de transparence que certains voudraient donner quant à ce sujet très sensible qu'est le Golf International de Longwy.

Je tenais à manifester publiquement  mon mécontentement par rapport à de tels agissements, indignes de responsables qui se veulent sérieux et sans-reproches.
C'est une insulte à l'intelligence des élus, des militants associatifs et d'une grande partie de la population qui mettent l'accent sur les innombrables dérapages qui ont eu lieu depuis la délibération fondatrice d'avril 2006 et qui se battent pour la préservation de l'intérêt général, y compris en engageant leurs deniers personnels, et sans bénéficier bien entendu des mêmes conditions financières, institutionnelles et médiatiques que les golfeurs.


Que ce sujet "merdique" ( le dossier Golf de Longwy) gêne énormément depuis sa mise en route et ne soit pas du tout un combat d'arrière-garde, comme on voudrait nous le faire croire, je le savais déjà.

lundi 9 octobre 2017

Intervention d'un élu lors du dernier conseil de la CAL

2 points ont été soulevés, par un élu communautaire et  sont inscrit dans le procès verbal du conseil de septembre 2017


1. Battue du 27 septembre 2017  :
Remarque : je regrette le manque de transparence autour de cette nouvelle battue. La plupart des conseillers communautaires n-a pas été avertie et aucun article n'est paru cette fois dans Le Républicain Lorrain.

- En cette matière, il y a obligation de publicité : la déclaration a-t-elle été faite dans les 3 mairies  concernées (Longwy, Herserange, Mexy) ?
Le jour de la battue (mercredi 27 septembre 2017), je n'en ai trouvé aucune trace ni en mairie de Longwy, ni en mairie de Herserange.
- A combien s'élève la facture globale des frais (dont le repas de midi des 40 chasseurs au club-house) ?
En novembre 2016, 1 802 € avaient été dépensés dont 1 311 € pour 30 bracelets et 491 € pour une annonce dans Le Républicain Lorrain
- A la charge de qui est-elle cette fois-ci ?
- Pourquoi cela n'a-t-il pas été fait avant la pose de la clôture anti-sangliers ?


Remarques : on perturbe l'écosystème des sangliers et à faire d'artificialiser la Nature, on en arrive à des problèmes comme celui-ci.
La dernière fois, lors de la battue avortée, le Président de la CAL a déclaré dans Le Républicain Lorrain : "on ne va pas tuer toutes les bêtes".
Eh bien, dans ce cas, elles vont revenir !

2. Rapport GAIA Concept 2016 :

Remarque : nous n'avons toujours pas le bilan pour la période janvier-août 2015 (hors DSP).

- Le coût de la DSP pour la CAL est-il de 774 417,73 € ou de 1 069 037,10 € (cf. information au conseil communautaire, rappel du contenu de la DSP, 1ère page) .
- La redevance fixe est de 12 000 €/an, soit 1 000 €/mois... soit le prix du loyer d'une maison individuelle : c'est ridicule, alors que GAIA Concept touche des sous-loyers pour le club-house et loue des panneaux publicitaires sur le parcours.
- Cambriolages du club-house : où en sont les plaintes ?
- Qualité de la restauration : quelles sont les récriminations des clients ?
- Coût prévisionnel des chemins bitumineux sur tout le parcours ? Au départ, seules certaines parties étaient prévues pour être prises en charge par la CCAL.
- Voiturettes : l'investissement demandé est de 65 000 € au lieu de 32 000 pour 2017. Quelle sera la quote-part de la CAL (12 800 € prévus initialement pour 2017)
- Clôture : les 30 000 € représentent-ils un reste à charge pour la CAL ou le montant global de l'investissement ?
- Redevance variable : un peu plus de 10 000 € ont été reversés à la CAL contre 160 000 € versés au titre de la subvention forfaitaire d'exploitation.
10 000 € - 160 000 € = - 150 000 €
- Résultat courant avant impôts et résultat exceptionnel (avec la subvention d'équipement) : 20 408 € + 20 712 € soit 41 120 €. Quel est le montant 2016 de la subvention d'équipement ?

Donc, sans la participation de la CAL, le résultat de l'exercice serait compris (en fonction du montant de la subvention d'équipement) entre - 130 000 € et - 110 000 € alors qu'en 2015,
Il s'établissait entre - 102 000 et - 75 000 € en 2015 (septembre à décembre) et nous n'avons pas le montant sur les 8 premiers mois !

Je peux comprendre qu'on aide une entreprise à lancer son activité... mais ici, les deniers publics financent les bénéfices et peut-être même les dividendes de GAIA Concept.Le contrat de DSP aurait dû prévoir le plafonnement de la subvention d'exploitation en cas d'équilibre, et a fortiori de résultat positif, du bilan financier.
Cordialement,  Mr Agostini

mardi 26 septembre 2017

lundi 5 juin 2017

Golf de Longwy contre le Golf d'Arlon




Le golf de Longwy est-il menacé par le projet d’un golf «pharaonique», qui doit voir le jour en 2020 à Arlon en Belgique ?
 

À Arlon, un golf qualifié de pharaonique devrait voir le jour en 2020, et pourrait provoquer quelques maux de tête aux responsables de celui de Longwy. Porté par un homme d’affaires luxembourgeois multimillionnaire, il serait accompagné d’une zone de loisirs et d’un hôtel cinq étoiles.

« Pharaonique», «immense», «le plus beau du monde», etc.  : les commentaires de la presse belge sont dithyrambiques pour qualifier le projet de golf qui devrait ouvrir à Arlon en 2020 et qui serait financé à 100  % par de l’argent privé. L’homme d’affaires luxembourgeois Roby Schintgen, multimillionnaire grâce à ses activités dans le logement notamment, s’est fait un petit plaisir il y a quelques années en achetant le domaine du bois d’Arlon pour 2,1  millions d’euros, soit 600 000 euros de plus que sa valeur estimée.

Il l’a rénové, et a ensuite eu l’idée d’installer sur les 220  hectares deux parcours de 18  trous et un de 9  trous pour les entraînements. Il souhaite aussi aujourd’hui y mettre une zone de loisirs, un club-house, et ouvrir dans le château un hôtel cinq étoiles de 86  chambres. À la clé  : une trentaine d’emplois. Sans parler des chasses qui pourraient être organisées dans les bois alentours

d’accompagner le projet en modifiant l’affectation de certains terrains, parlent également d’écologie. Ils listent l’aménagement de pistes cyclables, une récupération poussée de l’eau utilisée pour l’entretien, des plantations d’arbres à la place des épicéas pour «développer la biodiversité», une herbe importée du Maroc nécessitant un arrosage moindre, des mares mises en place ici et là, etc. En clair  : les hommes politiques et les joueurs de golf de la province et des pays voisins sont unanimes  : il n’y aurait presque pas mieux sur la planète.

Un transfert de joueurs?

Jean-Nicolas Burnotte, secrétaire fédéral du Mouvement ouvrier chrétien (MOC) de la province de Luxembourg, n’est pas de cet avis. Il a participé il y a quelques mois à l’étude «Développement territorial et utilisation parcimonieuse des sols en province du Luxembourg» sur la période 2004-2014 au sein d’un groupe de travail du MOC. Et les conclusions sont alarmantes. « On note la disparition de 2  081  hectares de terres agricoles, et de 92  hectares de forêts. Cela pose question en termes de conséquences sur les ressources locales, la biodiversité, la transformation irréversible des paysages. Parler d’écologie sur ce golf de 220  hectares n’est pas sérieux. On peut à la rigueur comprendre les motivations économiques, avec ces emplois créés. Mais on se dit que  : ça ne va pas améliorer les choses pour les paysans; l’accès de ce loisir est très coûteux, rendant impossible aux chômeurs et précaires d’y jouer; et il y a déjà un golf à 25  minutes de là, à Longwy. On est dans une conjoncture compliquée, et face à cela, les élus belges comme français proposent de construire des hypermarchés partout, et des golfs partout. Jusqu’où? Des choses ferment et vont fermer… »

L’information est évidemment arrivée jusqu’aux oreilles des membres de l’Observatoire citoyen du golf de Longwy. Qui vont dans ce sens. « Cet équipement va mécaniquement entraîner, d’une part, une rétention des joueurs belges et grand-ducaux qui fréquentent actuellement le golf de Longwy, et d’autre part un transfert d’une partie des joueurs résidant sur le secteur français. Par ailleurs, étant donné que la subvention d’équilibre versée par la communauté d’agglomération de Longwy à l’exploitant Gaïa dans le cadre de la délégation de service public prendra fin en 2021, il est probable que Gaïa, dès cette échéance, ne soit pas en mesure de poursuivre son activité faute de rentabilité financière. »

Sébastien Bonetti (Le Républicain lorrain)

« Il ne nous fera pas d’ombre »

Pour Bernard Carminati, président de l’Association du golf international de Longwy, « le golf d’Arlon ne nous fera pas d’ombre. Car on a plus de 800  licenciés, dont 65  % de personnes habitant la ville ou le Bassin. Elles n’iront pas en Belgique jouer. Ensuite, on a 28  % de Luxembourgeois, qui viennent d’Esch-sur-Alzette et du sud du pays. Eux non plus ne prendront pas d’abonnement à Arlon. Il reste 20  % de Belges, à qui on a posé la question. Ils nous ont répondu qu’ils ne savaient pas s’ils allaient s’inscrire. On n’est donc pas trop inquiets .»

Malgré tout, Bernard Carminati raconte qu’une structure identique venait de fermer le 1 er  janvier, à Gaichel, non loin d’Arlon, mais au Grand-Duché. « Il a fermé, notamment, car nous avons ouvert, et des joueurs sont venus ici. Ceci dit, je peux me tromper, mais on n’a pas vraiment à s’inquiéter. On devrait perdre une cinquantaine de joueurs, au maximum. »

Le président de l’association ne s’enflamme également pas sur le projet d’Arlon. « Il n’est pas fait. Ils auront peut-être l’autorisation pour un 18  trous, mais pas forcément pour les deux. Car il s’accompagnerait de déboisement. Il faudra des accords sur le sujet de l’écologie. On a mis dix ans à faire le golf de Longwy… »

Peu de participants à cette réunion.

Nous remercions :
La présence de Mr Carminati Bernard, président de l'association du Golf de Longwy ainsi que la présence du  trésorier de cette  association et des menbres.
L'intervention de Mr Carminati, nous a permis d'avoir un regard sur le  fonctionnement du Golf de Longwy et de faire connaissance. Œuvrer ensemble  pourrait être un point de convergence

La présence du président de l'Agglo de Longwy , Mr Christian Aries, a permis un débat en toute transparence sur les dépenses du Golf de Longwy et les apports financiers de la communauté d 'Agglo.

L'implantations d'un  futur Golf à  Arlon( Belgique) à 30 km de Longwy a été évoqué... C'est un complexe hôtelier qui risque de faire du tort au Golf de Longwy......à suivre


Réunion du 2 juin 2017





vendredi 26 mai 2017

Réunion d information sur le dossier Golf de Longwy


 

Invitation à une réunion publique d’information sur le Golf International de Longwy.

 

                                                    Longwy, le 24 Juin  2017.

 

 Madame, Monsieur,

 

Nous vous invitons cordialement à une réunion d’information et d’échanges sur le Golf de Longwy qui aura lieu à 20h:

 

 

Vendredi  2 juin  2017  

                         Rue de Longwy

Salle Municipale (à côté de l’église)

54650  Saulnes

 

Parking en face .

 

Les points suivants seront abordés :

 

                                  * Rappel historique du Projet Golf de Longwy.

                                  * Un désastre écologique.

                                  * Une gabegie financière.

                                  * Une injustice sociale.

                                  * Une aberration économique.

                                  * Echanges entre les participants.

 

Nous aurons l’occasion de vous informer des derniers  développements du dossier.

 

22 heures : Pot de l’amitié.

 

Le  bureau observatoire citoyen du  Golf de Longwy

                                                                                  

 

Contacts : ocgl2016@gmail.com